Bel article de presse: suivez Guy sur http://blog.marchepourlesarbres.fr/
Bel article de presse: suivez Guy sur http://blog.marchepourlesarbres.fr/

Le 11 avril: Plantation d'un boulot, à Arbent, pour le départ de Guy

La MARCHE POUR LES ARBRES s'élance samedi 16 avril d'Arbent dans l'Ain.

Guy Guenroc, membre de l'association, parcourera 1736 km en 62 étapes entre l'Ain et la Bretagne en passant pas la Suisse et le Cantal. Il donnera des conférences et rencontrera les acteurs de l'environnement tout au long de son parcours. Vous pouvez le suivre sur facebook et sur son blog:

 

assemblée générale du 15 novembre 2015
assemblée générale du 15 novembre 2015
Lettre d'information n°4 CHICO MENDES CANTEL FRANCE Octobre 2015
La formation de cordiste se poursuit avec l'arrivée de nouveaux professeurs qui pourront prendre le relais au Guatemala. L'association est un acteur local majeur en matière d'environnement. On ne lâche rien!
lettre de liaison 4 chico mendes 1015.pd
Document Adobe Acrobat 1.4 MB
Lettre d'information n°3 CHICO MENDES CANTEL FRANCE Juin 2015
suite à la deuxième session de formation de cordiste et à l'AG du mois de Mars, voici les nouvelles du mois de Juin!
lettre de liaison n°3 chico mendes Juin
Document Adobe Acrobat 986.3 KB

10 Mai 2015 un point sur les évènements de l'association.

compte rendu AG du mois de mars
On était 22 présents et au moins 5 ou 6 présents en pensée! plus pas mal de mômes, très belle journée, agréable et efficace.
Chico Mendes compte rendu AG 28 mars 201
Document Adobe Acrobat 297.6 KB

Houlala il s'est passé plein de choses depuis le 15 février, ça bouge sur tous les fronts!

Dans l'Ain, Guy à réalisé une conférence suivie par une bonne cinquantaine de personnes. Cette soirée à permis  de récolter 152 € qui permettront donc de faire germer, grandir en pépinière, planter, surveiller et protéger 152 arbres jusqu'à leur maturité. Bravo et Merci à Guy. Cette somme a été remise directement au groupe de Pachaj en Avril par Ronan et Luc sous forme d'aide supplémentaire exceptionnelle en plus du soutien mensuel.

Un assemblée générale a eu lieu le 28 mars, elle a rassemblée une quinzaine de nos adhérents de toute la Bretagne dans une ambiance bien agréable. Les idées ont fusées et les échanges ont été bien fructueux, le compte rendu sera en ligne ci dessous dans les jours prochains.


Chico Mendes Cantel France fait parti du groupe communal de réflexion sur la gestion des espaces verts à Theix. Les premières réunions ont été très porteuse d'espoir. Oui les fossés entre les générations peuvent se combler dans la bonne humeur. On peut espérer une amélioration des pratiques vers une gestion respectueuse de la biodiversité et des écosystèmes. La route est longue, mais on y croit!



Merci à Evrard qui nous a mis en lien vers le site magistral de randonnée: http://www.sentiers-en-france.eu/ avec 100000 visites par mois préparez vous à du travail de secrétariat et de standard téléphoniqe :-)


Luc et Ronan se sont rendu à Pachaj au Guatemala pour la seconde session de formation de cordistes liée au projet d'escalad'arbres. Les objectifs de formation ont été largement dépassés, les voyants sont au vert et les perspectives intéressantes. Il y a beaucoup à dire et un compte rendu complet va être réalisé et mis en ligne les jours prochains. En attendant vous pouvez avoir un aperçu de cette aventure sur la page Facebook:https://www.facebook.com/chicomendescantelfrance?ref=hl

Le printemps Guatémaltèque en cours

On ajoutera qu'au Guatemala la démission de la vice présidente Baldetti au cœur d'un scandale de corruption d'une ampleur énorme, est une victoire du peuple et amène beaucoup d'espoir. Nous sommes de tout cœur avec les démocrates et les gens intégres et espérons beaucoup des mouvements populaires en cours pour transformer le pays et permettre au peuple guatémaltèque d'enfin profiter pleinement de toute les richesses de son pays et de sa culture.

http://elquetzalteco.com.gt/opiniones/de-cifras-y-tocaderas-superamos-los-700-mil

15 février 2015 lettre de liaison

Lettre de liaison n°2 du 15 février 2015
les nouvelles du bord. Les contacts se crééent. Armando fait une tournée américaine! va y avoir du boulot!
lettre de liaison n°2 Chico Mendes Cante
Document Adobe Acrobat 285.8 KB

16 novembre 2014 LE FUTUR NOUS APPARTIENT

 

Cantel: La consultation de la communauté:

 

un droit pour le peuple Maya.

 

 

 

 

LE FUTUR NOUS APPARTIENT

 

Resultats de la consultation:

 

NON: 23,391;

 

OUI: 139;

 

NULS: 297

 

Par: Jesús Hernández y Jeff Abbott

 

C'est une matinée de froid et de chaleur. Lorsque tu es à l’intérieur de la maison, tu sens le froid, mais sors un moment dans le patio, pour te réchauffer un peu, là le sol te brûle. C’est comme cela à l’occident, la sensation du froid de pousse à marcher plus vite et les vents de novembre soufflent avec force, avec force à Pachaj…  Mais cette fois, nous avions fait le trajet en voiture.

 

En cette matinée du dimanche 9 novembre, nous visitions les villages de la municipalité de Cantel afin de les accompagner dans la célébration civique qu’est la CONSULTATION COMMUNAUTAIRE. Toutes les rues et les maisons des villages sont entourées de champs de maïs. C’était splendide de voir un peu partout les familles travailler à la récolte du maïs. Le travail en famille a débuté, le temps de la récolte “qui grâce a dieu a survécu à la sécheresse” commente un voisin, “no terminons encore un peu notre travail et nous allons aller voter. Peut-être cet après-midi; oui cet après-midi, mais nous allons y aller…Pourquoi donc nous n’irions pas? Si c’est pour notre maïs, notre eau, que nous préserverons.

 

Sur le bord dun chemin s’amoncellent les filets d’épis de maïs, attendant que passe le véhicule qui les ramassera afin de les transporter jusqu’à la maison où commencera le travail d’effeuillage et de sélection des meilleures graines à semer pour l’année future. Les semences choisies seront étendues dans le corridor de la maison, présentée sur cet autel comme une bénédiction des bienfaits reçu.

 

Le reste du Maïs sera posé dans le patio ou sur le toit pour être séché pendant 15 ou 20 jours. “Pas plus de temps, car à chaque chose sa précision”. Le paysage qui est maintenant couleur de café clair, passera au jaune dans très peu de temps lorsque les épis de maïs seront étendus dans les vastes patios, attendant le soleil de chaque matin qui les sécheront et les rendront bons pour être consommés durant toute l’année.

 

En accord avec la religion de la famille, la célébration de la bénédiction se fera à l’église et la nourriture et les « tamales » seront alors partagés car “Dieu donne à tous”.

Entourant Cantel, de hautes crêtes montagneuses gardent et protègent l’esprit de l’eau. La majeure partie de ces versants de montagne sont autant de précieuses ressources pour les sources d’eau qui alimentent les villages qui les bordent. “les montagnes et les collines ont chacune leur nahuatl (esprit, signe, sens, énergie…intraduisible ndlr), elles sont vivantes et sacrées. C’est cela leur énergie” nous explique avec beaucoup de certitude Esperanza.

 

Ainsi nous pouvons voir à Pachaj, le mont  Quiac, Lieu sacré où se célèbrent les cérémonies, rites et autres célébrations de tout un voisinage qui y montent en famille pour profiter du splendide paysage et le plaisir de la promenade.

 

Même si aujourd’hui le Quiac est un mont particulier, le propriétaire améliore petit à petit les choses afin qu’il soit bien préservé et respecté et qu’il puisse servir à la communauté pour ce qu’elle souhaite: la célébration des cérémonies mayas.

 

C’est seulement comme cela que l’on peut comprendre les paroles du représentant du village de la Estancia, don Walter González qui nous explique: “Nous réalisions cette consultation publique, parce que nous ne voulons pas qu’ils viennent explorer et exploiter nos ressources naturelles, nos arbres et la nature de Cantel, car ils vont détruire notre terre et le futur de nos enfants”.

 

 


L’organisation de la consultation

 

En cette matinée de dimanche, c’était la fête dans les villages de Cantel. A la Estancia, profitant du jour de marché, les familles se sont rendu au centre de vote, les centres avaient été mis en place dans les écoles ou les salles communales. Avec l’appui de l’office des droits de l’homme, on s’est assuré que le processus de concertation se passait dans une ambiance festive de rencontré citoyenne.

 

            Les familles entières entraient et sortaient des centres de vote. Dans chaque centre, les bureaux de vote étaient organisés en fonction de l’âge des personnes: de 7 à 12 ans; de 13 à 17 ans, et les 18 ans et plus. Ainsi  fonction du nombre d’habitant des villages l’accès au bureau de vote était facilité afin que chacun puisse voter. “Ceci est une participation ouverte,  c’est selon la coutume de nos anciens. Pour cela même les plus jeunes doivent commencer à participer pour prendre soin de ce qui appartient à tous”. Nous explique don Juan José Colop, secrétaire de la consultation communautaire du village de Xecam.

Selon les conversations avec les représentants des communautés, nous avons compris que l’organisation de cette consultation leur a demandé beaucoup de temps et surtout que les voisins et voisines avaient une conscience parfaitement claire du pourquoi de cette consultation.

 

 “Nous sommes un réseau de communautés qui avons compris depuis 2006 que ici à Cantel il y avait une autorisation d’exploitation minière. Nous avons demandé plusieurs rendez-vous, toujours avec nos délégués, pour savoir si cela était vrai ou non. L’état devait informer la communauté mais ne l’a jamais fait. Le temps passait et nous avons demandé au maire de la commune de nous aider à clarifier la situation…"

Sur les télévisions locales quelques documentaires ont été diffusés sur l’impact des entreprises minières dans les populations, les conflits et divisions entre communautés. Chaque communauté avait la mission de réunir les représentants de communautés et les autorités communales afin qu’elles informent tous les habitants et habitantes…Ce processus a amener à la consultation numéro 74, numéro officiel retenu par les organisations sociales.

 

 “Nous avons connaissance du fait qu’il y a une autorisation de prospection sur une Surface de 97km2…regardez le plan, imaginez seulement, toutes cette Surface fait que sur les 22km2 que représente Cantel, les collines et les montagnes peuvent disparaître. Cela signifie que nous perdons ce qu’il y a de plus précieux, notre eau”.

 

 “…C’est pour cela que nous sommes certains de ne vouloir aucun type de prospection, nous explique don José Sam, Pour cela oui, cette consultation nous aide à prendre conscience que nous devons mieux prendre soin de notre ressources en eau, la forêt et mieux réfléchir au développement que nous souhaitons, comment le souhaitons nous et comment allons-nous y travailler. Parceque je vois que c’est de là que nous puisons  notre eau, que nous sortons notre bois de chauffage, mais nous devons faire quelque chose tous ensemble pour commencer à regarder comment nous pouvons mieux en prendre soin. Cette consultation nous aide à acquérir cette conscience”.


           Dans la région,Il y a des institutions et des centres éducatifs qui réalisent un travail énorme, de reforestation et de préservation de la forêt. Certains fournissent des arbres aux étudiants des écoles ou a toutes autres personnes organisées qui souhaitent participer à la reforestation.

 

Don Marcos Tzul et don Pedro Pérez de Chirijquiac, partagent le souhait de mieux s’organiser afin de prendre plus grand soin de la montagne et de l’eau. Il est vrai qu’il y a des gardes forestiers et que ceux-ci participent à la reforestation, mais les efforts ne sont pas suffisants: “Il y a beaucoup de travail à faire à la suite de cette consultation”

 

Dans chaque village, tout au long de la journée, beaucoup de personnes sont venus ajouter leur vote. Des file sde femmes, de garçons et de filles, de jeunes et d’anciens, tous venant s’unir à la défense de leurs ressources.

 

Le résultat a été indiscutable, Cantel travail pour son droit à la consultation et à la libre détermination des peuples.

 

 “C’est un acte simple mais essentiel, il s’agit de constater que nous, chaque personne, par príncipe sommes des êtres humains et avons le plein droit de décider et ainsi nous demandons le respect. Nous permettre de décider et de voter nos droits à propos de la gestión de ressources naturelles est une obligation que l’état a à l’égard de ses citoyens. Cet expérience nous incite a mieux nous positionner en tant que peuple indigènes et à réfléchir à notre participation politique.” –Benito Morales-.

 

En debut d’après midi nous nous arrêtons sur la place centrale de Cantel pour boire  de délicieux jus de fruits. Les radios communautaires se pressaient pour la conférence de presse que donnait le conseil municipal. Celui-ci expliqua que les horaires de fermetures seraient reculées afin de permettre à tous de voter.

 

Fermant la fermeture de notre veste, nous nous couvrons et sortons pour d’autres rencontres

 

 

 

Petites nouvelles du 10 novembre 2014

 

Le compte bancaire est activé!

Les coordonnées sont en ligne sur le site ICI

 

Le site a été mis à jour avec les nouveaux adhérents, les premiers dons sont en lignes ICI, par soucis de transparence. Les reçus, cartes d'adhérents et courriers sont en cours de rédaction.

Le premier petit dons vers le Guatemala devrait se faire assez rapidement (nous négocions le coût des virements).

 

Le groupe de travail sur le projet d'escalad'arbres se construit avec l'asso des cimes 56 et Luc un ami, ancien élagueur et accrobranché suisse!

 

Les pistes de travail et de réflexions sont listées, elles sont nombreuses.

Une prochaine réunion de travail avec les adhérents se profile!

Nous avons notre première entreprise solidaire :-)

 

Au Guatemala, un élagueur anglais continue la formation des jeunes grimpeur en ce moment grâce au matériel que nous avons amené l'année passée, nous espérons des photos prochainement. On aimerait trop y être!!!!

 

Les plantations cette années ont été importante avec près de 30 000 arbres plantés sur une surface estimée d'une cinquantaine d'hectare en zones très escarpées entre 2500 et 3200 m d'altitude.

Malheureusement la saison exceptionellement sèche a entrainé beaucoup de perte sur les jeunes plants. C'est le ciel qui décide.

Les amis nous ont rassurés quant à leurs récoltes qu'ils ont pu sauver de la sècheresse in extrémis.

 

Les arbres c'est pour longtemps, le Maïs c'est chaque année!

 

La bise à tous

 

Ronan

Logo Chico Mendes Cantel France

ACTUALITE

Inauguration Chico Mendes Cantel France Samedi 4 Octobre
L’association
CHICO MENDES
CANTEL-France
vous convie, le Samedi 4 octobre ,salle Marcel Guého à Theix. GRATUIT
Pour une rencontre inaugurative, découverte du Guatemala, présentation de l’association, et « ciné débat » avec projection de documentaire.
www.chicomendes.jimdo.com

De 18h15 à 19h : Diaporama, découverte du Guatemala.
Par Nicole et Bernard, présentation de leur voyage au Guatemala en 2011 en diapo et avec leurs commentaires. Pour vous donner envie de découvrir ce riche et beau pays.

19h à 20h : Présentation informelle de l’association CHICO MENDES, petite exposition, échanges, discussion.
CHICO MENDES CANTEL France, souhaite promouvoir la sensibilisation et l’éducation au respect de l’environnement en général, notamment en participant à la « re-culturation » des milieux politiques et des décideurs en matière d’environnement, mais aussi en s’adressant à tous les publics, jeunes et particuliers.
Dans la continuité de l’œuvre de Chi
fly chico mendes 4 octobre.pdf
Document Adobe Acrobat 361.8 KB
FB en Guatemala
FB en Guatemala
FB en france
FB en france

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.