le projet de reforestation CHICO MENDES c'est quoi?

En amont de la présentation ci dessous, voici un petit film (espagnol sous titré français) de présentation de l'association, réalisé en 2013 par Bonifaz Canelo fino, un artiste polytalentueux de Xela.

Au Guatemala c'est "ASCOGEPMA Chico Mendes"

 

L’association ASCOGEPMA Chico Mendes est basée dans la ville de Cantel, au nord-ouest du Guatemala. En vingt ans de bénévolat et sans moyens, l'organisme est devenu un acteur local incontournable de l'environnement.

Il s'appelait à son origine "proyecto de reforestacion Chico Mendes".

Son relais français est depuis 2014 l’association "Chico Mendes Cantel France".

 

Environ 15 000 à 30 000 arbres sont plantés chaque année depuis 20 ans. 300 collégiens participent au projet via un programme pédagogique et en travaillant dans la pépinière d’où sont issus les jeunes plants. Cette année a connu un beau succès avec la germination réussie de plus de 3 000 sapins endémiques, menacés d'extinction, et autant de petits peupliers. Les graines avaient été récoltées grâce aux jeunes cordistes récemment formés.

Pourquoi cet engagement ?

 

À notre époque, les problèmes de climat sont admis par la grande majorité.

Au Guatemala sur les terre volcaniques, la déforestation entraine l'érosion rapide des sols et crée des risques pour la ressource en eau.

Une des réponses la plus reconnue à ces problématiques est la reforestation et la prise de conscience par l'éducation à l'environnement. Le projet Chico Mendes est un trésor pour le Guatemala : il nous incombe de trouver les moyens de faire grandir cette association.

 

Comment agissons-nous ?

 

L'action principale reste la plantation et la production de jeunes plants. Un gros travail pédagogique est réalisé auprès des écoles qui participent aux plantations. Aujourd’hui l’association est un interlocuteur des institutions en matière d’environnement sur la vallée.

 

En parallèle, une des actions phare est la formation de jeunes aux techniques du grimpé de cordes, afin de mettre en place un projet d'accrobranche à destination des touristes. Celui-ci permettra, à terme, de rendre l'association plus autonome financièrement.

 

Avec l'appuis du groupe français, trois sessions de formation ont déjà eu lieu et le groupe d'élèves a été élargi. Des référents et formateurs locaux prennent maintenant le relais pour continuer l'entraînement de façon continue.

L’association agit aussi en France, quelles y sont nos actions ?

 

À Theix (56), l'association siège au groupe de réflexion sur la gestion des espaces verts sous l'égide de la municipalité. Un des objectifs est de promouvoir auprès des particuliers une vision différente du jardin proche de la permaculture.

 

Nous participons et animons différents évènements autour du thème de l’environnement, lors de la semaine du développement durable ou lors du Forum Social Local.

 

Nous nous appuyons sur la force de l’engagement de nos amis au Guatemala. Nous espérons ainsi que le respect naturel de « pacha mama », la « terre nourricière », progresse dans les consciences.

 

Nous souhaitons inciter les politiques à reconsidérer les politiques forestières et localement en Bretagne à reconstruire le bocage.

Quelles sont les perspectives ?

 

Au Guatemala, le projet d’accrobranche progresse et nous espérons voir grimper les premiers groupes très prochainement. Il reste beaucoup à faire pour professionnaliser et solidifier cette activité et nous recherchons des financements. Nous espérons agrandir la pépinière et augmenter les surfaces plantées, grâce notamment à l’achat récent d’un cheval.

 

Nous souhaitons que le projet Chico Mendes qui vient d’acquérir le statut d’ONG nationale sous le nom d’ASCOGEPMA Chico Mendes, devienne un référent pour d’autres projets communautaire de ce type.

 

Après deux années d'efforts, nous constatons que nous manquons encore de moyens humains et financiers pour assurer au Guatemala, l'avancée du projet d’accrobranche au rythme qu'il faudrait atteindre pour entretenir la dynamique et l'émulation. Il nous faut pourtant garantir sa pérennité.

 

Cependant notre réseau relationnel se tisse et s’enrichit notamment avec d’autres associations amies afin d’œuvrer ensemble pour l’environnement.

 

En France et particulièrement en Bretagne nous souhaitons nous engager pour une meilleure gestion du bocage .

 

Tous les soutiens sont les bienvenus.

 

Ce printemps, Guy, un de nos membres actifs entreprend un voyage pédestre extraordinaire à travers la France. Cette « Marche pour les arbres » permettra de promouvoir l’association au Guatemala et nous l’espérons, d’élargir le réseau de soutiens. Les dons et soutiens financiers sont évidemment bienvenus. Ils font tous l'objet d'un reçu. L'argent est envoyé intégralement au Guatemala pour financer le projet d'accrobranche et soutenir les salariés du projet. Les bénévoles Français ne sont pas défrayés.

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    chicomendes (mardi, 30 septembre 2014 03:21)

    Vendredi 4 octobre Salle Marcel Guého à Theix, on y sera!

FB en Guatemala
FB en Guatemala
FB en france
FB en france

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.